Digital

Avec l’IA embarquée dans les caméras, les casinos passent de la surveillance aux services

Dans un casino, les caméras de vidéosurveillance ont un œil sur tout ce qui se passe, aucun angle mort ne leur échappe. Si elles servent avant tout à la sécurité, de nouveaux usages à décliner sont anticipés par le fournisseur de logiciels de gestion vidéo à plateforme ouverte Milestone Systems. Ce dernier a ainsi conçu après un an de travail une solution dédiée à ces acteurs, appelée Casino XProtect, afin de répondre au mieux à leurs besoins et d’accompagner l’émergence de fonctionnalités grâce à de l’intelligence artificielle. « Les casinos ont une utilisation intensive de la vidéosurveillance et la réglementation qui s’applique à leur métier offre des possibilités plus larges qu’en smart city », indique Rémy Deutschler, directeur général France de Milestone Systems.

La vidéosurveillance

L’usage majeur reste la détection de fraudes par les caméras haute résolution, qui gardent un œil sur les tables de jeu. L’objectif de l’intelligence artificielle est d’aider les agents à surveiller le vol de jetons ou le fait d’aiguiller la roulette. Dès qu’un incident se produit, un agent est alerté et les images suspectes lui sont transmises. L’agent peut vérifier ce qu’il s’est passé et déclencher un tracking d’une caméra à l’autre. Le traitement post-incident est également facilité par l’intelligence artificielle. « A chaque incident, les agents doivent effectuer un rapport. L’intelligence artificielle sélectionne en temps réel quand une anomalie est détectée les images à rapporter en preuve dans les enquêtes », précise Rémy Deutschler.

La reconnaissance faciale

Si les clients de Milestone Systems sont majoritairement situés aux Etats-Unis et au Moyen-Orient, la France représente le pays européen détenant le plus de casinos et l’usage de la reconnaissance faciale fait l’objet d’autorisations à part. Ce qui encourage le développement de nouveaux services, en premier lieu liés à la sécurité. Il incombe en effet à tout casino d’empêcher les personnes ayant un problème de jeu d’entrer dans l’établissement. Par les caméras connectées, les agents sont en mesure d’obtenir une analyse de comportement et de détecter une personne devenant agressive. « Nous sommes désormais en capacité de récupérer l’audio à partir d’une caméra, ce qui fournit une source d’analyse supplémentaire », confie Rémy Deutschler.

Autre usage développé grâce à la reconnaissance faciale : la détection de clients VIP. « Il faut pouvoir fournir à un client VIP les services auxquels il s’attend dès son arrivée dans l’établissement, sans attendre qu’il ne se manifeste au personnel. Cette possibilité est un moyen d’accroître la satisfaction par une meilleure expérience utilisateur », assure Rémy Deutschler.

L’analyse des flux

Pour être adoptée, toute solution technologique doit prouver son retour sur investissement financier. L’intelligence artificielle embarquée dans la solution le permet par une option supplémentaire : l’optimisation des revenus du casinos. Par l’analyse des flux des personnes, la solution est capable d’indiquer aux gestionnaires les jeux les plus populaires à mettre en avant ou les meilleurs emplacements pour installer les machines à sous.

L’IoT

La prochaine étape, aux yeux de Rémy Deutschler, est la combinaison de la solution avec des objets connectés. Dans la sécurisation des zones interdites au public, les caméras peuvent détecter une présence dans une zone restreinte. « En couplant la solution avec des badges connectés, nous pourrons demain délimiter des accès selon les employés et nous assurer que l’identité du porteur de badge correspond aux données de ce dernier. Notre force est l’utilisation d’une plateforme ouverte qui permet l’ajout de technologies de nos partenaires », estime le directeur général en France, pour qui l’essor de l’IoT va démultiplier les possibilités dans le futur.

Aller à la source
Author: